Stéphane Pajot : Selon les premiers éléments de l'enquête

Publié le par Stephane Pajot

Selon les premiers
éléments de l'enquête

Editions D'Orbestier - 2009

12 €


“Selon les premiers éléments de l’enquête,
quatre hommes dont deux frères, ont été interpellés et interrogés par nos soins le lundi 25 mai 1831 dans les locaux du commissariat central de Nantes. Ces charlatans tentaient de vendre des tuyaux fumigatoires, de l’eau et des ceintures anticholériques dans une guérite située près de l’église Sainte-Croix, rue de la Bâclerie. Les acheteurs espéraient échapper à la maladie en portant des ceintures anticholériques et en utilisant des tuyaux fumigatoires.”

Dépêche-presse-Nantes, 6 septembre 2009.
” Stupéfiante découverte dans une salle de l’ancien palais de justice désaffecté de la ville : un costume et une cape en peau humaine. Un ancien commissaire de police, mort dans les années vingt, est considéré comme le suspect principal.”



LE LIVRE
150 ans de meurtres inexpliqués…quand les bourreaux, de pères en fils, deviennent serial killers
En exhumant les archives de la police de Nantes, un journaliste, passionné par l’histoire, met la main sur des dizaines de meurtres inexpliqués avec pour dénominateur commun une série d’assassinats qui s’étale sur près de cent cinquante ans. Comment les plus hautes autorités de la Justice n’ont-elles pas fait le lien entre ces affaires sordides en dépit des rapports secrets répétés et pressants de nombreux commissaires de police ?
En mettant bout à bout ces « premiers éléments de l’enquête », et en croisant une multitude de crimes non élucidés, l’incroyable puzzle se reconstitue. L’étau se resserre autour d’une famille de serial killers ?
Entre réalité et fiction, un polar historique qui met le doigt, où plutôt l’aiguille… là où ça fait maaal…

Commenter cet article