James Fortune : laTurista

Publié le par Stephane Pajot

LA  TURISTA

Editions D'Ar Ger - 1997

91 pages - épuisé
format 15 x 21 cm

"Qui se souviendra du Beaujolais dans dix millions d'années ?"
Babar (un soir de bonheur)

"Verre vide je te plains, verre plein je te vide"
Baron (un soir de malheur)

"Il ne faut pas souhaiter la mort des gens / ça les fait vivre plus longtemps (...)"
Dominique A ("Il ne faut pas souhaiter la mort des gens")




LE SUJET

Tout à fond. J'ai repensé à plein de trucs bien, plein de délires faits et à faire. J'ai gueulé ton nom et chuchoté des mots d'amour. J'ai terminé la canette en même temps qu'un morceau, on appelle ça la simultanéité. Le téléphone a sonné. C'était Serclo, pleine peau. Il m'a dit : c'est d'enfer, j'ai encore reçu trois souscriptions pour la Turista, on va peut-être le sortir plus tôt que prévu ce putain de kinbou.


La turista ; quelques jours et surtout nuits au Portugal avec Serclo, Petit Louis, Babar et Ritchy.



Commenter cet article